Vadrouille en Thaïlande

 

 

Aujourd’hui, nous partons en voyage en Thaïlande avec Arnaud, Christel et leurs trois filles, Maëlle, Nola et Lyah (4 et 3 ans pour les deux grandes au moment du 1er voyage ; 7, 6 et 2 ans pour les trois filles au moment du 2e voyage).

 

 

La Thaïlande, pays asiatique ouvert et politiquement stable, est un des derniers pays au monde à offrir à ses visiteurs autant d’ingrédients qui vous permettront de passer des vacances en famille réussies : plages de rêve, rizières et jungles, traditions vivaces, cuisine variée et prix abordables…

 

Dans le nord, vous pourrez découvrir Bangkok, cette mégalopole extraordinaire et grouillante de vie et des régions plus riches en traditions les unes que les autres. Dans le sud, vous pourrez envisager un séjour balnéaire dans un environnement de rêve…

 

 

 

Quand êtes-vous partis, et combien de temps ?

 

Nous sommes partis deux fois.

 

La première fois en février 2013, un peu sur un coup de tête, billets d’avion achetés 3 semaines avant le départ ! Nous avons sillonné la Thailande du nord au sud. La seconde fois en février 2016, c’était une surprise pour Madame, quelques mois avant le départ. Nous nous sommes cantonné cette fois à la partie centre et nord du pays.

 

A chaque fois, nous avons démarré de Bangkok pour visiter la ville et sa région. Puis, nous avons découvert la région de la rivière Kwaï avant de nous rendre dans le nord, à Chiang Maï et dans la région du fameux triangle d’or. Lors du premier séjour, nous avons fini par quelques jours de repos en bord de plage, dans le sud, à Kho Lanta. Lors du deuxième voyage, nous avons fini notre séjour par quelques jours de repos, mais cette fois-ci sur une île moins éloigné de Bangkok, à Kho Samet.

 

 

 

Pourquoi ce choix destination avec vos enfants ?

 

Car nous avons toujours rêvé de partir en Thaïlande (surtout Monsieur) et après quelques recherches sur internet et surtout une discussion avec un ami ayant fait le tour du monde, nous avons vu que le pays était très bien adapté pour un voyage en famille.

 

 

 

Concernant les démarches administratives préalables au voyage, quelles difficultés avez-vous rencontré ?

 

Absolument aucune, car à part faire des passeports il n’y a pas grand-chose à faire.

 

 

 

Comment s’est passé le voyage ?

 

Nous avons toujours pris uniquement des vols secs, car sur place on voulait pouvoir bouger et profiter de la multitude de paysages et d’offre culturelle que peut proposer la Thaïlande. Pour rejoindre la Thaïlande en avion depuis Lyon, il faut 2 fois 6 heures avec la compagnie Emirates ( je la conseille car elle n’est pas plus chère que les autres et le service à bord de l’avion est top !). La première fois au retour nous avions pris un stop d’une journée à Dubaï afin de visiter la ville, la seconde, juste une correspondance d’une ou deux heures à l’aéroport de Dubaï.

 

 

 

La saison pendant laquelle vous êtes partis était-elle la meilleure ?

 

Les deux fois nous sommes partis en Février : la première fois un mois et la seconde 18 jours, ce qui est l’une des meilleures saisons pour partir là-bas (de décembre à mars). Après il fait très (trop) chaud (avril-mai) et ensuite il y a beaucoup d’humidité et les moustiques qui vont avec… Déjà pendant la saison sèche, nous avons trouvé qu’il y en avait beaucoup, alors pendant la saison humide…

 

 

 

Sur place, quel moyen de transport avez-vous utilisé?

 

Lors du premier séjour, nous avons beaucoup utilisé les transports disponibles car nous avions prévu un planning mais nous n’avions presque rien réservé en avance. Nous avons donc testé les taxis et les tuk-tuk qui sont très bons marché. Nous avons aussi utilisé des minibus et des bus classiques (encore bien moins chers).

 

Lors de nos passages dans le sud sur les îles, nous avons utilisé des bateaux de toute taille (speed-boat) suivant le trajet que nous avions à faire.

 

Lors du second séjour, nous avons loué un minibus avec chauffeur à un français installé à Kanchanaburi (David Copin) que l’on trouve très facilement sur Internet. Nous avons beaucoup échangé avec lui avant le séjour et franchement il a été top de chez top, du début à la fin !

 

Nous lui avons même loué une villa avec piscine et avons sympathisé car sur place, nous sommes allés tous ensemble au restaurant avec sa famille. Un très bon souvenir ! Nous le conseillons vraiment !

 

Notre choix de minibus avec chauffeur cette fois-ci s’est fait pour deux raisons : la première, le timing, car nous ne partions que 18 jours au lieu d’un mois pour le premier séjour, et cela permet de faire un planning « assez » chargé mais surtout de ne pas accumuler de fatigue grâce au chauffeur qui lui, a l’habitude de la conduite locale. (Au passage on fait un coucou à Yai, notre chauffeur qui a été super pendant tout notre séjour !). La seconde raison, c’est le confort de disposer d’un chauffeur quasiment 24/24 avec qui on peut discuter et surtout qui peut vous emmener dans des coins inaccessibles en transports publics.

 


 

 

Au niveau des repas, comment cela s’est-il passé ? Est-il facile de s’approvisionner sur place ?

 

Niveau repas nous mangions quasiment  tout le temps dans des petits restaurants typiques, où la nourriture est très bonne et vraiment pas chère. Pour les enfants, quand ils en ont marre des plats locaux (beaucoup à base de riz et pâtes de riz) les locaux arrivent toujours à vous trouver de la nourriture plus européenne (ou américaine plutôt!).

 

 

 

Quel accueil vous a été réservé sur place ?

 

Un seul mot, magique ! Les thaïlandais adorent les enfants, et si en plus vous en avez des blonds aux yeux bleus, comme dans notre cas, ils sont en adorations continuelle devant et ne cessent de leur offrir des choses : glaces, bonbons, fruits, jouets… Et cela de partout, dans la rue, dans le bus, pendant les visites, c’est assez impressionnant ! Mais surtout ils n’attendent jamais rien en retour, ça change de certains autres pays que l’on avait pu découvrir auparavant…

 

 

 

Au niveau sanitaire, pas de souci ? Et qu’avez-vous emporté dans votre trousse de secours ?

 

Lors du premier voyage, nous avions, en plus des vaccins « obligatoires », fait un traitement contre le palu. Mais une fois sur place, nous avons constaté que ça ne servait à rien, donc la seconde fois nous ne l’avons pas fait, ce qui évite les effets secondaires possibles et ce qui fait économiser pas mal d’argent car ce sont des traitements extrêmement cher, surtout quand vous êtes une famille avec 2 ou 3 enfants…

 

Sinon sur place, niveau précautions, à part ne pas boire de l’eau du robinet, nous n’avons pris aucune autre mesure en plus, sauf l’anti-moustique (acheté sur place, 50 fois moins cher qu’en France et plus efficace).

 

Dans notre trousse de secours, des médicaments de premiers secours : contre la fièvre et les douleurs (paracétamol et ibuprofène), des pansements et du désinfectant et ça doit être à peu près tout. Si nous avions besoin d’autre chose, il y avait des pharmacies de partout, nous allions acheter ce qu’il nous fallait.

 

 

 

Financièrement, la vie sur place est-elle abordable ?

 

Oui, même si nous avons senti une « grosse » différence entre notre premier et notre deuxième séjour. Lors de notre première visite, ce qui nous avait marqué était notre premier repas à Bangkok, dans un petit resto local conseillé par Loog Choob, où nous avions payé l’équivalent de 4 euros pour 4 repas complets et 4 boissons (cocas et bières).

 

La vie reste, quoi qu’il en soit, bien moins chère qu’en France même si les prix montent chaque année. Il y en a vraiment pour tous, suivant le niveau de confort que vous souhaitez.

 

 

 

Sur place, est-il facile de s’approvisionner ? (Couches, lait, boissons européennes, produits de première nécessité …)

 

C’est encore plus facile qu’en France, car à chaque coin de rue il y a des « 7-Eleven » qui sont tout le temps ouverts et qui disposent de tout ce dont vous avez besoin.

 

 

 

Ou dormiez-vous ? Avez-vous des bons plans à partager ?

 

Nous dormions la plupart du temps dans des sortes de maisons d’hôtes, ou même des petits hôtels lors du premier séjour (réservation la plupart du temps sur agoda.com/booking.com après avoir jeté un œil sur tripadvisor).

 

Regarder les avis auparavant nous a permis de découvrir des endroits merveilleux ! Je repense comme cela à Loog Choob à Bangkok que je conseille réellement. Je pense également  à un petit coin de paradis au nord de Chiang Mai : Tharn Thong Lodges et à un endroit qui nous a permis de nous dépayser totalement dans la jungle au milieu du triangle d’or, chez Nok et Noï au Bamboo Nest !

 

La seconde fois, nous avons loué pas mal de petites villas ou grandes chambres via airbnb.com et via David Copin (Kanchanaburi Vacances) que je ne peux une fois encore que conseiller.

 

 

 

Lors de vos déplacements (aller-retour et sur place), les enfants ont-ils soufferts de la distance ? Comment les avez-vous occupés pendant les « temps morts » ?

 

Elles n’ont pas vraiment souffert. La première fois, elles avaient été bien occupées dans l’avion entre les siestes et les films disponibles (et le personnel d’Emirates qui viennent leur offrir des jouets, les prendre en photos etc.)

 

Sur place, elles s’endormaient dans la plupart des cas, même à l’arrière des tuk-tuk ! La seconde fois, la dernière (2 ans) a été plus « impatiente » en avion même si au final ça ne s’est pas si mal passé. Par contre, avec le minibus et notre chauffeur, c’était royal, on en profitait pour se reposer et dormir en allongeant les sièges.

 

 

 

Quelles activités et balades conseillez-vous?

 

Aussi bien lors du premier que du deuxième séjour, nous avons réalisé de nombreuses visites culturelles, de temples notamment. Nous nous sommes beaucoup baladés pour découvrir le maximum de paysages dépaysant et avons également alterné avec quelques activités locales. Dans l’ordre de nos circuits :

 

Bangkok

 

La ville en elle-même est immense et très dépaysante. Nous avons aimé sa vie grouillante, ses canaux, cette vie marchande sur l’eau, les étals de nourriture exotique dans la rue… Il faut prendre son temps pour s’imprégner des lieux, découvrir à pieds ou en tuk tuk tout ce que la ville à offrir. Tester la cuisine locale…

 

A Bangkok, l’endroit le plus touristique (et à ne pas manquer !) est certainement le quartier des temples « ko-ratanakosin ». Nous y avons découvert le fameux Grand Palais… Extraordinaire, même pour les enfants ! L’architecture est fascinante, l’atmosphère unique. Autours du grand palais, loin de la foule, de nombreux autres temples sont à découvrir pour le plaisir de toute la famille.

 

Tarif : 500 baths (1 baht = 0.026€)

 

https://www.tourismthailand.org/Attraction/The-Grand-Palace--52

 

 

 

Non loin du grand palais, nous avons découvert le fameux Bouddha couché (Wat Pho). Long de 43 mètres, il est vraiment impressionnant ! C’est LA visite à ne pas manquer à Bangkok. Il y a une petite file d’attente pour aller le voir, mais ça vaut le coup.

 

Tarif : 100 baths

 

 

 

Pour échapper à la fournaise, il peut être intéressant de se réfugier dans un des centres commerciaux de la ville. Chez nous, nous en avons déjà de bonne taille… Mais ce n’est rien comparé à ceux de Bangkok ! Après la découverte de la ville, côté « typique », il est aussi intéressant d’observer la vie des citadins locaux.

 

Au rez-de-chaussée de l’immense centre commercial « Siam Paragon », nous avons été visiter l’aquarium de Bangkok « Sea Life ». Superbe à faire en famille. Et de quoi découvrir la faune marine locale.

 

Taris : 990 baths

 

http://www.sealifebangkok.com/

 

Il y a possibilité de combiner le billet du Sea Life avec celui du musée de cire de Mme Tussaud.

 

 

 

 

Région de la rivière Kwaï

 

Nous y avons réalisé une descente de la rivière en Bamboo Boat… Super sympa à réaliser en famille !

 

Note de Marmots en vadrouille : cela semble être une activité proposée assez régulièrement sur place, par notamment des agences locales françaises comme celle-ci :

 

http://www.sawadi-saiyok.com/sur-la-riviere-kwai.html

 

 

 

Dans la région, il y a pas mal de balades à réaliser au sein du parc national Erawan :

 

https://www.thainationalparks.com/erawan-national-park

 

Nous avons réalisé la « Erawan Waterfall », balade qui vous mène le long d’une cascade de palier en palier à travers la jungle !

 

 

 

Région de Chiang Mai

 

Nous avons découvert un camp de sauvegarde des éléphants dans la région de Chiang Mai, très chouette à faire en famille et beaucoup mieux que les fameuses balades à dos d’éléphant… Lors de notre premier séjour, nous en avions fait une et à notre retour, nous avions découvert de nombreux reportages expliquant comment ses éléphants étaient dressés… Nous avons donc préféré, lors du deuxième séjour, aller à la rencontre des personnes qui les protègent… Par contre, c’est un peu moins adapté, au niveau activités, aux enfants. Malgré cela, elles ont aimé participer.

 

http://www.elephantjunglesanctuary.com/accueil

 

 

 

Sur une colline au nord de Chiang Mai se trouve un temple bouddhiste « Doi Suthep » connu pour son toit doré. Il est magnifique. Il est possible d’y accéder en funiculaire pour 20 baths. La vue y est extraordinaire.

 

Tarifs : 30 baths

 

 

 

Chiang Maï est très fréquenté, n’y recherchez pas l’isolement. Par contre, la vie nocturne y est très animée ! C’est très agréable pendant quelques jours.

 

Pour s’isoler un peu, cependant, nous avons été au Tharn Tong Lodge, à l’écart au nord de la ville. Le dépaysement au milieu de la jungle, au bord d’une rivière, est total. Les jardins du Lodge sont magnifiques.

 

 http://www.tharnthonglodge.com/

 

 

 

Région de Chiang Rai, le triangle d’or

 

Recherchant le dépaysement complet, nous n’avons pas été déçus ! Nous y avons fait un séjour au Bamboo Nest. Ce sont des cabanes situées en pleine jungle, au milieu de nulle part. Idyllique… Le propriétaire nous a proposé sur place d’effectuer une excursion en 4*4. Nous avons pu nous échapper en plein jungle, observer des éléphants, prendre un repas dans une tribu proche du Mékong, avec pêche sur place ! Nous avons fini l’excursion dans une source chaude. Magique, et des souvenirs impérissables en famille !

 

http://bamboonest-chiangrai.com/

 

 

 

Région de Sukhotai

 

A Sukhotai, il y a un parc historique classé au patrimoine mondial de l’humanité. C’est le « Angkor » de la Thaïlande. De fabuleux temples répartis dans un immense parc, à découvrir à pieds, ou même à vélo, comme nous ! Très pratique avec des petits (surtout au tarif de location de 30 baths/jours !).

 

Tarifs : 100 baths par temple

 

http://whc.unesco.org/fr/list/574/

 

 

 

Le sud et ses îles…

 

Nous avons découvert, lors du premier séjour, l’île de Koh Lanta et la station balnéaire de Ao Nang. Situés dans le sud du pays, il est nécessaire de s’y rendre en avion, de Bangkok, ou encore en train si on ne craint pas le temps de trajet. Pour se rendre sur les îles qui n’ont pas d’aéroport, un seul moyen de locomotion, le bateau !

 

Les stations balnéaires du sud, ainsi que les îles, sont propices au farniente. Nous avons pris le parti de placer ces quelques jours en fin de séjour, à chaque fois, pour se reposer d’un voyage qui peut être parfois fatiguant pour des petits.

 

 

 

Note de Marmots en Vadrouille : le sud de la Thaïlande compte de nombreuses îles, inutile d’essayer de toutes les visiter ! Il vaut mieux réfléchir à ses critères de choix avant de partir et il y en a pour tous les goûts ! Fêtards, familles, îles isolées, iles bardées de complexes hôteliers… C’est un choix personnel…

 

Sur Koh Lanta, l’activité maîtresse est le snorkelling. Les filles ont beaucoup aimé se baigner dans cette eau chaude et translucide. Une parenthèse enchantée avant de rejoindre la France !

 

De Koh Lanta, il est possible de faire une excursion à Koh Rok island (île réputée pour ses paysages fabuleux et ses plages paradisiaques). De nombreuses compagnies maritimes le proposent sur place.

 

« Lanta old town », accessible en scooter de la plupart des hôtels, est également sympa à visiter en soirée. Typique.

 

 

 

Lors du deuxième séjour, nous avons fini notre voyage sur l’île de Koh Samet, située au sud de Bangkok. Nous avons profité de quelques jours de repos au bord d’une plage idyllique, dans un petit bungalow du sud de l’île, à Ao Thian.

 

D’une manière générale, il vaut mieux privilégier le sud de l’île, plus beau et étrangement moins fréquenté car plus isolé.

 

Là aussi, notre activité principale a été repos, baignade et snorkelling…

 

 

 

A posteriori, pensez-vous que ce voyage était adapté à l’âge de vos enfants ? Y’a-t-il des choses que vous n’avez pas pu faire ?

 

La première fois, parfaitement adapté ! La seconde fois, la plus petite (qui a eu deux ans 10 jours avant le départ) était au final un peu trop petite et ceci pour deux raisons. La première est qu’elle est tombée très malade à peine arrivée là-bas. A cet âge-là, on a vite peur et c’est difficile de les consoler. La seconde raison est qu’elle ne marchait pas encore assez bien pour éviter la poussette, ce qui parfois est un peu encombrant ! Cependant, on s’en est sorti. Notre avis serait certainement différent si la petite n’avait pas été malade, mais cela fait partie des contraintes des voyages en famille.

 

Concernant les choses que nous n’avons pas pu faire, à part un immense parc accrobranche très réputé vers Chiang Mai ou une partie de pêche sur deux jours, nous n’avons pas vraiment été privés. En fait nous adaptions notre voyage pour que les petites ne s’ennuient pas, donc nous évitions de rester 4 heures dans un même temple par exemple.

 

 

 

Vos meilleurs et pires souvenirs ?

 

Pour les meilleurs, c’est très difficile à dire car tout ce que nous avons pu faire nous a plu, il serait difficile d’isoler une seule activité…

 

Je pourrais dire que notre meilleur souvenir a été l’accueil et la bienveillance des gens sur place, c’est ce qui nous a le plus marqué et quand on rentre en France, ça fait bizarre…

 

En ce qui concerne les pires expériences (j’enlève la maladie de la petite dernière dont j’ai déjà parlé plus haut), il y en a deux et elles se sont passées lors de notre premier voyage.

 

 Il y a eu notre visite au Tiger Temple (temple des tigres) dans la région de la rivière Kwai, où les animaux semblent drogués et où nous avons dû patienter de longues heures (et je n’exagère pas) sous un soleil de plomb pendant qu’ils tentaient de vendre des attractions payantes en suppléments aux adultes… Pas top pour les enfants !

 

Note de Marmots en Vadrouille : il semblerait qu’aujourd’hui, ce parc soit définitivement fermé…

 

La seconde est due à un français chez qui nous devions rester quelques jours à Ao Nang mais qui était aussi cool avec les hommes (pour jouer à la pétanque) qu’odieux avec sa femme thaïlandaise mais surtout avec les enfants qu’il ne supportait pas…Nous sommes partis dès le lendemain ! Mais ce sont des désagréments inhérents à chaque voyage !

 

Le meilleur et le pire souvenir de vos filles ?

 

Elles ont beaucoup aimé le fait d’être traitées comme des princesses ! Elles ont aussi bien apprécié les visites des temples (car on en a pas abusé) et la petite dernière est même tombé amoureuse de Bouddha, elle réclamait sans cesse qu’on aille le voir !

 

Elles ont adoré les promenades en éléphant que nous avons fait lors du premier séjour, mais que nous n’avons pas refait la deuxième fois pour les raisons évoquées plus haut…

 

Elles ont aussi beaucoup apprécié la plage / mer, le fait d’être tout proche de l’eau, et de pouvoir se baigner dans une eau bien chaude.

 

Niveau moyen de locomotion, elles ne voulaient prendre que des tuk-tuk. Elles ont eu une sensation de liberté (on met de côté la sécurité…) que l’on n’a pas en France…

 

Concernant ce qui ne leur a pas plu, c’est difficile à dire, peut être les marches un peu trop longues parfois, et l’attente au Tiger Temple (expliqué plus haut) mais dans l’ensemble le positif l’a vraiment emporté.

 

Nous remercions chaleureusement Arnaud et sa famille d’avoir bien voulu partager leurs beaux voyages en famille avec nous !

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0