Vadrouille en Corse du sud

Pour nos premières vacances d’été en famille, direction la Corse du Sud ! Un véritable petit paradis à quelques heures de bateau de la côte d’azur.

 

Les enfants, alors âgés de neuf mois, ont supporté sans difficulté les cinq heures de route qui nous ont permis de rejoindre Toulon, puis la traversée de nuit en bateau qui nous a mené à Bastia, et pour finir, les 2 heures de route effectuées le lendemain matin jusqu’à Porto-Vecchio.... Un véritable périple à cet âge-là, surtout sous une chaleur parfois accablante ! Nous avons fait le choix du bateau par rapport à l’avion pour deux raisons : le prix des billets d’avion et des locations de voiture, prohibitifs en plein mois d’août et la quantité limitée de matériel qu’il est possible de transporter dans une soute d’avion (avec deux enfants de 9 mois, le volume augmente rapidement !). De plus, même si la route a été longue, les enfants ont adoré la traversée en bateau !

Nous avons séjourné 15 jours à Porto-Vecchio, stratégiquement implanté sur la côte est, dans le sud de la Corse. Séjourner à cet endroit permet de rayonner sur les plus belles plages du sud-est, mais aussi de découvrir la montagne environnante, les rivières sauvages près de Solenzara et la pointe sud, Bonifacio. Nous avons ensuite séjourné 5 jours à Porto, sur la côte ouest de la Corse. Le principal attrait de cette région est la proximité des fameuses calanches de Piana, de la réserve de Scandola, de magnifiques criques aux eaux cristallines et bien entendu de la montagne environnante.

Pendant nos vacances, nous avons passé du temps en compagnie de notre famille, également en vacances, ainsi que de 3 de nos neveux, alors âgés de 4, 9 et 10 ans. Entourés d’enfants de tous âges, nous avons donc pu tester un panel de sorties et d’activités adaptées pour tous !

Nous avons dans un premier temps loué un chalet dans un camping situé en bord de mer, à 8 kilomètres du centre de Porto-Vecchio, Golfo Di Sogno. Pas de mauvaise surprise, le camping est bien entretenu, bien qu’un peu vieillot. L’endroit est agréable, situé entre mer et pinède. Mais on regrettera l’absence d’activités, des sanitaires un peu « limites »  et des emplacements très peu délimités. Enfin, même si le camping est situé en bord de mer, la plage est loin de ressembler aux paysages de carte postale auxquelles nous pouvons nous attendre en Corse. En effet, la quasi-totalité des plages du golfe de Porto-Vecchio draguent les sédiments du fond de la baie. Pour se prélasser sur des plages aux eaux cristallines, il faut sortir du golfe et faire quelques kilomètres en voiture.

 

Nous avons, pour la deuxième partie de notre séjour, loué un appartement à Porto via le site homelidays.fr. Pas de mauvaise surprise, la description et les avis des précédents touristes étaient conformes à la réalité. Le village de Porto a quant à lui peu d’attrait. Petit, avec une plage jolie, certes, mais de graviers, son principal atout est sa situation vis-à-vis des curiosités naturelles environnantes.

 

La Corse du Sud au mois d’août est une destination chaude et très touristique. Les températures ont oscillé allègrement entre 28 et 35°C durant le séjour. L’atmosphère est parfois étouffante sur les plages les plus prisées, mais toujours moins que sur la côte d’azur. De plus, en marchant un peu ou en sortant quelque peu des sentiers battus, il est facile de s’éloigner de cette affluence touristique. Le mois de juillet semble aussi touristique. Le mois de juin à l'air d'être, selon les Corses rencontrés sur place, plus « cool » (journées longues, temps très agréable et moins d’affluence). Le mois de septembre serait, d’avis local, plus mitigé au niveau du climat et les journées beaucoup plus courtes rendraient le séjour moins agréable.

Concernant l’accueil réservé aux familles, nous avons été assez mitigés. Si vous décidez de vous contenter de vos résidences d’accueil, ainsi que du tourisme balnéaire, aucun problème. Par contre, les restaurants, d’une manière générale, sont peu adaptées aux familles, les sentiers de randonnées moins bien entretenus et donc moins accessibles que sur le continent et les villages sont peu adaptés aux balades en poussette. Un conseil, n’oubliez pas votre porte bébé ! Cependant, l’île reste un vrai paradis naturel et ces inconvénients pèsent bien peu dans la balance !

 

Nous avons pu diversifier nos visites, oscillant entre balades nature, plages et visite de sites. Voici dans le désordre les escapades que nous avons pu faire :

 

·         La citadelle de Porto-Vecchio, que vous pourrez découvrir en petit train. Si vous avez envie de vous garer en voiture près de la zone piétonne située en hauteur, vous devrez certainement tourner un moment avant de trouver une place de stationnement (elles sont rares !). Il existe cependant quelques parkings situés dans les alentours du cimetière. La citadelle peut se parcourir en poussette sans problème. Si vous souhaitez grimper du port à la citadelle à pieds, privilégiez le porte bébé. Le vieux village est très beau, typique, mais truffé de commerçants saisonniers, comme dans la plupart des villages touristiques… N’hésitez pas à faire une pause glacée sur la place du village, un moment que nos enfants ont apprécié plus que tout !

 

·        Les plages du sud-est de la Corse, réputées pour leur sable blanc et leur eau cristalline… Bienvenue au paradis ! Vous n’aurez que l’embarras du choix parmi les plus connues : Palombaggia, Santa Giuila, Saint Cyprien, Rondinara… N’hésitez pas à vous y rendre tôt le matin, si vous y allez par voie terrestre. Les plages sont grandes et vous trouverez sans peine de la place pour vous installer, mais les parkings extérieurs sont vite bondées (et malheureusement, certains sont devenus payants…).

 


·         Bonifacio, un village à la pointe sud de la Corse, qui surplombe d’impressionnantes falaises sur fond de mer turquoise… Un paysage enchanteur ! Le port, sur le bas du village, est intéressant à parcourir, surtout si vous aimez observer les yachts de luxe ! Vous pourrez y emprunter une navette maritime qui vous permettra de faire une balade très sympa qui vous mènera dans la fameuse grotte au plafond percé d’un trou en forme de Corse. Cette balade à l’avantage de vous faire découvrir la ville du côté maritime, les grottes, les falaises majestueuses et le fameux escalier du roi d’Aragon. Le prix est élevé mais ça reste une très belle balade.

     En arrivant en voiture à Bonifacio, vous ne pourrez pas manquer les embarcadères de ces navettes, vous vous ferez certainement alpaguer par un des nombreux vendeurs qui vous proposeront un forfait combiné « parking +  navette » (en moyenne 20€/adulte, moitié moins pour les enfants, gratuit en dessous de 8 ans). Si vous êtes tentés par cette balade, n’hésitez pas, malgré le côté agressif de cette démarche commerciale. Cela vous permettra de vous garer près du port. Sans cela, vous devrez certainement vous garer en dehors de la ville et parcourir 2km à pieds pour rejoindre le port… La méthode est plus que discutable, mais vous êtes prévenus…


Les magasins qui bordent le port sont réellement des « attrape-touristes ». Privilégiez le village, situé en hauteur, qui est accessible du port à pieds via un escalier magnifique, mais interminable (bannir la poussette !). Vous pourrez également emprunter le petit train pour rejoindre la vieille ville, mais cela vous ferait manquer la magnifique vue sur les falaises que vous offre l’escalier… Ce serait dommage !

Autour de la vieille ville, deux sites sont intéressantes à parcourir (sans poussette !) : le magnifique cimetière marin qui surplombe la mer et les fortifications de la vieille ville. Dans la vieille ville, laissez-vous guider par votre instinct. Au fil de votre balade, observez ce qui vous entoure, les vieilles bâtisses, les magasins typiques… Des trésors se cachent dans les ruelles sombres et derrières les façades, n’hésitez pas à les découvrir et à déguster les spécialités locales ! En pleine saison, la grosse difficulté du village est l’accès en voiture, mais une fois garé, l’affluence ne se ressent pas tant que ça dans la vieille ville ! Privilégiez une visite en matinée, cependant.



·         Les îles Lavezzi, que nous avons découvert en bateau, pris au départ de Porto-Vecchio, avec notre neveu de 10 ans. La balade à la journée ne nous semblait pas adaptée avec nos deux enfants de 9 mois. Nous avions raison, rien n’est prévu pour les enfants en bas âge. Le bateau permet de rejoindre Bonifacio, puis les îles Lavezzi en 1h30 pendant lesquelles ont vous fait peler des pommes de terre pour la bouillabaisse du déjeuner (étonnant mais convivial !).

     Puis, l’arrivée sur les îles Lavezzi vous fait oublier l’éventuel mal de mer qui vous a pris pendant la traversée. C’est un chapelet de terre extraordinaire bordé d’une mer d’un bleu presque turquoise. Magnifique ! Mais très exposé au soleil ! C’est également un lieu qui souffre de sa réputation car sur-bondé ! Il vaut mieux marcher un peu sur les îles pour s’éloigner un peu de toute cette cohue, qui pour ma part, à un peu gâché mon plaisir.

     Après quelques heures passées sur place et une bonne bouillabaisse prise sur le bateau, la compagnie vous ramène à Porto-Vechhio, via quelques courtes haltes réalisées sur des plages des environs. Un endroit à découvrir, mais certainement en juin et en septembre, hors de l’affluence touristique… Tarifs avec la compagnie Chiocca : 65€/adulte avec repas, 40€/enfant avec repas.


·         Lac de l’Ospédale et son accrobranche, situé à ½ heure de voiture de Porto-Vecchio et à 950 mètres d’altitude, c’est un lac artificiel idéal pour les pics-nics. Peu fréquenté, abrité en pleine forêt de pins, c’est un refuge idéal lorsque vous êtes saturé de la chaleur des plages et le départ de nombreuses balades.

     Attention car pour y accéder, bien que la route soit de qualité, les nombreux lacets de montagnes rendront certains enfants sensibles sujets au mal des transports. Concernant les randonnées alentours, il y en a pour tous les goûts. La plus connue, la Piscia di Gallu dont le départ est situé à 1 km du lac vous permettra d’atteindre des chutes d’eau vertigineuses. Mais sa renommée la rend extrêmement fréquentée et la dernière partie, très pentue est glissante et dangereuse avec des enfants. Nous avons pour notre part réalisée avec nos enfants deux randonnées : une première repérée sur notre carte topographique, autour du lac de l’Ospédale, d'1h30, en pleine forêt.

 


Nous en avons réalisé une deuxième, un peu plus connue, dénommée Punta di a Vaca Morta (dont le départ est situé à 10 minutes en voiture du lac) qui permets de monter sur un plateau à 1300 mètres d’altitude offrant un panorama à couper le souffle. Très accessible, abritée, nous avons pu la réaliser en 2h30 avec nos deux porte-bébés.


Pour plus d’aventure, dans la forêt, en face du lac, vous pourrez jouer aux apprentis acrobates avec les 70 plateformes suspendues du parcours d’accrobranche et les 400 mètres de Via Ferrata. Nous l’avons effectué avec deux adolescents de 9 et 10 ans qui se sont éclatés ! La partie Via Ferrata est très impressionnante et n’est accessible qu’à partir de 9 ans (accompagné de préférence d’un adulte). Tarifs : 22€/adulte et 18€/enfant. Leur site internet :

 

http://www.xtremsud.com/parc-aventure-corse/

·         Les aiguilles de Bavella, situées sur la commune du même nom, à 1h de voiture de Porto-Vecchio, c’est une curiosité naturelle d’une grande beauté, propice aux balades et randonnées. Ces pics rocheux sont au cœur d’une magnifique forêt de pins. Des balades de toute difficulté existent. D’ailleurs, le célèbre GR20 y fait une étape.  Nous avons, pour notre part, effectué avec nos deux enfants en porte bébé la randonnée du trou de la bombe, 6 kilomètres, réalisables en 3h00 en situation relativement abritée. Randonnée sympa au départ du col de Bavella (ceci-dit, c’est loin d’être la plus jolie que nous avons pu faire en Corse). Comme toutes celles réalisées en Corse avec nos enfants, nous l’avons débutée au petit matin afin de se préserver de la chaleur de la mi-journée.

·         Baignade en rivière (U Cavu et Solenzara), venir en Corse sans aller se baigner dans un des torrents de l’île, ce serait dommage ! Malgré la fraicheur de l’eau, la Corse offre de vrais petits coins de paradis nichés dans des dédalles de rochers, une eau limpide, une foule moins dense que sur les plages… L’occasion d’échapper, encore une fois, à la fournaise du bord de mer. Nous avons testé deux rivières de motagne :

 

o   U Cavu sur les hauteurs de Sainte Lucie de Porto-Vecchio. La rivière forme des méandres avec des creux qui permettent de s’y baigner. Les rochers forment ici des toboggans naturels. N’hésitez pas à rouler assez loin sur la piste qui longe le Cavu, pour échapper aux touristes. Pour se baigner, il faut ensuite descendre à pieds le long de rochers assez escarpés. Ce jour-là, nous étions en compagnie d’un ado de 10 ans qui s’est éclaté. Mais nous n’avons pas regretté de ne pas avoir emmené nos enfants de 9 mois. Sans plage et avec des rochers pour seul appui, la matinée aurait été difficile.  Attention ! En 2014, la baignade a été interdite dans cette rivière à cause d’une infection au parasite. Bien se renseigner avant votre prochain départ afin de savoir si la situation sanitaire s’est améliorée.

o   La Solenzara sur les hauteurs du village du même nom. Une rivière aux tons émeraude au bord de laquelle nous avons passé une magnifique journée en compagnie cette fois-ci de nos enfants de 9 mois ainsi que de nos trois neveux. Les bords de rivières offrent de nombreuses plages de sable abritées par des pins. L’occasion de se baigner et de faire un beau pic-nic. Le lieu est bondé en été ! Mais nous avons pris le partie, comme pour la rivière U Cavu, de partir tôt le matin afin d’éviter la foule de l’après-midi et de remonter assez haut le long de la rivière pour trouver une plage tranquille. Le site internet suivant décrit parfaitement l’agencement des différentes plages sur la rivière :

 

      http://paradisu.info/baignade-en-riviere-solenzara.html

 

      Nous avons, de notre côté, décidé de nous poser au point n°5 décrit sur le plan. Un endroit idyllique qui a commencé à être réellement fréquenté à partir de 14h00.


·        Sartène et Roccapine, pour lesquels nous avons effectué une petite excursion d’une journée avec nos neveux de 9 et 10 ans. De Porto-Vecchio à Roccapine, il y a 40 minutes de voiture qui vous permettront d’atteindre les fameux rochers de bord de mer en forme de lion. Une véritable curiosité naturelle qui a enchanté nos neveux ! 

Mais le véritable but de notre périple était la plage d’Erbaju, qui n'est accessible qu’à pieds, située au nord du rocher du lion et dont on nous avait vanté merveilles. On nous a annoncé une longue marche sous le soleil et une plage peu abritée, d’où notre périple sans nos deux enfants de 9 mois. Le trajet est parfaitement décrit sur le site suivant :

 

http://www.plages.tv/detail/plage-d-erbaju-sartene-20100

 

La marche n’est en fait pas difficile, mais s’effectue dans une pinède exposée au soleil. L’arrivée sur la plage est majestueuse, un vrai paradis, sans touristes ni bateau ! Le rêve ! Par contre, peu d’arbres à l’horizon pour se protéger… Nous n’avons pas regretté de ne pas avoir emmené nos enfants. Nos neveux, quant à eux se sont éclatés sur cette extraordinaire plage. Avant midi, la chaleur étant trop forte, nous avons repris la route pour rejoindre le village de Sartène, village typique perché dans lequel nous avons trouvé à nous restaurer sans difficulté. Le coin est très sympa à parcourir, la forêt alentour est très belle et nous à réservé une belle balade avant de rejoindre Porto-Vecchio.


·        Le plateau du Coscione, situé sur les hauteurs de Quenza, c’est un endroit que j’ai toujours rêvé de découvrir pour ses fameuses pozzines gorgées d’eau, sa faune sauvage, son paysage vallonnée, préservé et en même temps accessible pour tous par un sentier de randonnée relativement plat. C’est un endroit qu’on nous a déconseillé avec nos enfants de 9 mois, car à découvert, sans réelle ombre pour réaliser un pic nic. Mais après en avoir discuté, nous avons décidé tout de même de tenter l’expérience en porte bébé. L’endroit étant situé en altitude (1500 mètres), cela nous assurait une chaleur supportable. De plus, nous avions prévu une balade de 2h aller-retour qui devait nous permettre de rencontrer des tas d’animaux sauvages… Nous avons donc tenté, et n’avons pas été déçus !

Comme nous l’avions prévu, la chaleur était supportable en hauteur (20-25°C le matin). Et malgré l’absence d’arbres, après une heure de marche sur ce magnifique plateau, nous avons trouvé un gros rocher en dessous duquel nous avons pu nous abriter. Les enfants de tous âges se sont émerveillés devant les cochons, vaches, chevaux sauvages… Les adultes ont apprécié la quiétude du lieu, préservé de tout, l’absence de foule et ces magnifiques pozzines. Un enchantement que nous aurions été déçus de ne pas partager avec nos enfants.



·        Les calanches de Piana, objet principal de notre excursion de quelques jours à Porto. Une merveille classée à l’UNESCO qui ne vole pas sa réputation. Ces falaises rouges s’observent principalement en fin de journée, de la route qui les surplombe. Nous avons réalisé cette balade en voiture à deux reprises avec nos enfants. Nous avons observé les plus fabuleux paysages au coucher du soleil, là où les roches se teintent d’une magnifique teinte orangée.

·        Piana et la plage d’Arone. Piana, située à 15 minutes de Porto, est un petit village agréable, départ de nombreuses randonnées sur les hauteurs des calanches. Mais nous l’avons rejointe essentiellement pour sa fameuse plage d’Arone, située en contrebas du camping du même nom, à 20 minutes de voiture du village. C’est une plage qu’on nous avait vivement conseillé, pour être une des plus belles de Corse (ce qui n’est pas rien !). Effectivement, la plage de sable blanc, protégée par deux barrières rocheuses de toute beauté possède une eau limpide extraordinaire dans laquelle les enfants ont particulièrement apprécié de se baigner. La plage, assez éloignée de tout, n’est pas trop fréquentée, si ce n’est par les campeurs, ce qui limite le nombre. Une belle découverte !


·        Randonnée sur les hauteurs de Piana. Nous avons effectué une extraordinaire randonnée qui n’a pas forcément sa place sur ce site, car réalisée sans enfants. Malgré tout, elle nous a tellement plu que nous avons souhaité l’indiquer ici. Il s’agit de l’ascension du Capu d’Orto, sommet de référence situé sur les hauteurs des calanches de Piana, à 1300 mètres d’altitude.

      Le départ du sentier, au cœur des calanches, sur la RD81 mène à une randonnée difficile, exposée en grande partie au soleil, de 13 kilomètres aller/retour et presque 1000 mètres de dénivelé. Malgré tout, elle permet d’atteindre un promontoire d’où la vue est EXTRAORDINAIRE ! Nous n’avons pas osé emmener nos neveux de 9 et 10 ans, trop jeunes et peu habitués à la marche. Nous pensons cependant après l’avoir réalisé que cette marche est réalisable avec de jeunes ados habitués à la marche.

      N’oubliez pas vos réserves d’eau ! Dans le même veine, une autre randonnée que nous n’avons pas eu le temps d’effectuer mais qu’on nous a chaudement conseillé et qui semblait plus accessible avec des enfants, celle du Capo Rosso. Pour plus d’informations, je vous renvoie vers ce site :

 

http://www.altituderando.com/Le-Capo-Rosso-331m

·        La réserve de Scandola, visite que nous avons effectué en bateau via la compagnie pass’partout. Une visite de 3h30 qui vous fera découvrir la biodiversité de la réserve de Scandola ainsi que son magnifique paysage qui vous rappellera les calanches de Piana. Les enfants ont adoré cette balade en bateau vivifiante, mais un peu chère (42€/adulte, les enfants n’avaient pas payé car sur nos genoux) :

 

      http://www.lepasspartout.com/

Et voici ci-après les escapades que nous n’avons pas eu le temps de tester mais qui semblaient prometteuses avec les enfants…

 

·         Ajaccio, son centre-ville, ses tours génoises, ses vieilles églises, ses places d’armes bordées de statues de Napoléon…

·         Cité des tortues à Véro, "A Capulatta", centre d’élevage et de protection des tortues, qui permet de découvrir et observer le mode de fonctionnement de ces animaux. Pour tous les âges. Tarif : 11€/adulte, 8€/enfant, gratuit en dessous de 5 ans.

      www.acupulatta.com

·         Les îles sanguinaires, archipel d’îles au large d’Ajaccio réputée pour ses colonies d’oiseaux et ses couchers de soleil flamboyants. A découvrir lors d’une excursion en soirée, en bateau avec une compagnie de ce type :

      http://www.naveva.com/

      Celle-ci propose des tarifs à 25€/adulte et 15€/enfants (gratuit – 5 ans) pour une excursion de 3 heures.

·         Balade en âne, pas de bon plan particulier à proposer, ce type de balade est proposé partout sur l’île et semble très apprécié des enfants qui adorent ces animaux. C’est l’occasion également de découvrir la pinède de l’intérieur et de faire sentir à vos enfants ces senteurs envoutantes si caractéristiques au maquis corse.  

·         Filitosa, s’il existe un lieu culturel à visiter en Corse, il semble que cela soit celui-ci. Il s’agit d’un site préhistorique dans lequel vous pourrez admirer statues, menhirs et mégalithes divers au cœur de la pinède. Si vous connaissez les mégalithes de Bretagne, à priori, vous serez déçus. Ceci-dit, cela peut-être l’occasion d’apporter un peu de culture à des vacances très « natures » :

      http://www.filitosa.fr/

 

Conclusion de notre périple:

Un département au climat idéal! Une véritable île paradisiaque à quelques heures du continent… Quelles sont les raisons de ne pas y aller ? Aucune ! Ce serait dommage de ne pas découvrir ce petit bout de France encore si bien préservé et si sauvage. De plus, les activités sont nombreuses pour tous les âges. N’hésitez pas à vous y rendre ! Et n’écoutez pas les mauvaises langues qui parlent d’insécurité et de routes mal entretenues… Tout ce que vous pourrez craindre, c’est une insolation et un grand spleen au retour de vos vacances !!!

A découvrir, donc, sans hésitation !

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    selinett (samedi, 20 août 2016 21:55)

    Sommes actuellement en Corse du sud avec un petit de 12 mois et votre site nous est très utile
    Merci beaucoup

  • #2

    Marmots en vadrouille (jeudi, 29 septembre 2016 17:10)

    Avec plaisir! Nous sommes heureux de pouvoir contribuer à rendre votre séjour en famille agréable!

  • #3

    Marie (jeudi, 19 avril 2018 14:32)

    Bonjour, nous allons en Corse cet été avec notre fils qui aura 1 an.
    La chaleur n'est pas trop insupportable pour ces petits bouts ?

  • #4

    Alice (dimanche, 13 mai 2018 20:45)

    Merci pour toutes ces infos sur la visite de la Corse avec bébé! Nous sommes actuellement près de Ste Lucie de Porto Vecchio avec notre petite de 13 mois!